Il l'a porté été comme hiver malgré le tissu rugueux et épais. Elle le protégeait aussi bien du froid que du chaud. C'était une casquette gavroche à la visière courte mais large, le haut du couvre-chef lui était légèrement bouffant surplombé d'un moyen bouton.

«Elle a fait la guerre» disait-il en plaisantant. Elle avait l'âge, tout comme lui elle était vieille et usée de l'intérieur.

Elle paraissait toujours extrêmement assortie à ses tenues, surtout à ses pantalons en velours couleurs automne. Elle était verte kaki à large carreaux, de ce fait elle était aussi idéale pour aller à la chasse.

Un jour, je trouvais le courage de lui poser la question qui me tourmentait l'esprit.

«-La nuit est-ce-qu'elle dort ta casquette?

-Oui bien sûr, m'avait il répondu, mais l'embêtant c'est qu'elle ronfle et ronronne. C'est pour cela que je l'enferme toujours dans mon tiroir.»