24 septembre 2015

Vernissage à CINE de Bussière à Strasbourg

Un livre rouleau, des peintures, des dessins, un livre suspendu,

des carnets mais aussi des photographies et des sculptures-habits.

Pour les retardataires, vous avez jusqu'au 18 octobre pour vous y balader...

1DSC00941

2DSC00943

3DSC00962

4DSC00965

Posté par Vivi de bali à 20:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

CINE 2

5DSC00964

6DSC00967

7DSC00975

Posté par Vivi de bali à 20:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

CINE 3

8DSC00958

9DSC00993

10DSC00981

11DSC01018

Posté par Vivi de bali à 20:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

CINE 4

12DSC01016

13DSC01019

14DSC01027

Posté par Vivi de bali à 20:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 septembre 2015

Centre d'Initiative à la Nature et à l'Environnement - CINE de Bussière

eclairer_reel_cine

Deuxième et dernière volet de l'exposition "Eclairer le réel" avec Myriam Colin et Mélody Seiwert

à CINE de Bussière à Strasbourg. Vernissage le 18 septembre à 18H. 

Retrouver toutes les informations ici.

Posté par Vivi de bali à 09:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 janvier 2015

S'immerger

Cette série de peintures accompagne le projet du livre rouleau.

Elles m'ont permis d'approfondir une ambiance, de trouver les couleurs, de planter un décor. 

webcabane

webmouton

webchemin-patedoie

webgrangevillage

webgrange-leon

 

 

Posté par Vivi de bali à 12:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

 

weblac

 

webmaison_gardere

 

webportail

 

webmaison_souche

 

Je me suis levé un matin, le ciel était orange. La chaleur n'était pas insoutenable,

au contraire il faisait frais. Les arbres dansaient légèrement d'Ouest en Est, seules

les feuilles bougeaient en suivant une chorégraphie très précise, les troncs bien plantés

attendaient leurs tours. Dans le pré voisin, le coucou s'est mis à chanter. Il était déjà au

travail. Sous mes pas la terre humecte une forte odeur de terre fraîche. Hier soir, les bêtes

sont passées. Je descends les quelques marches presque invisibles qui me sépare du lac.

Je m'installe un instant-là pour observer. La surface de l'eau est immobile, vu de dessus

aucune vie n'est soupçonnable. Mais, je sais qu'ils sont là, tapis au fond, entrelacés dans

les algues et le terreau humide. Aujourd'hui, ils ne veulent pas sortir. Je poursuis mon

chemin en direction du potager. Le vent a bousculé le portillon, je le redresse. L'eau fraîche

récoltée la veille m'attend. Je m'asperge le visage. Je suis désormais un nouvel homme :

vivant. Mon ouvrage peut commencer, je façonne à la main en respectant les formes des

vallons et la courbe des sentiers, au rythme de la brise et de la lumière. J'entends au loin

le son imperceptible des cloches, je ne serais dire quelle heure il est. Ici, le temps s'est

arrêté. 

Posté par Vivi de bali à 12:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,